Visuel article heure d'été toulouse

PAPA, c’est quand le changement d’heure ?

Alors on gagne une heure de sommeil ou on en perd une ? Haaa je ne sais plus… Si ! je sais, on en perd une.
De toute façon ça risque d’être la dernière année ou ce changement va être opéré. Du coup, ça peut être intéressant de s’informer sur les changements que génère cet évènement et sur les actions à mettre en place pour le sommeil de notre LOULOU.

 

Une nouvelle fois, Laure Malgouyres d’OBJECTIF DODO, première française certifiée Gentle Sleep Coach, a eu la bonté de nous informer sur ce sujet et de nous donner quelques conseils :

 

 

Pour le moment, même si 83,71% des français voudraient mettre fin au changement d’heure, le passage à l’heure d’été est toujours d’actualité et comme chaque année, il va falloir se dépatouiller avec !
Le dimanche 31 mars à 2 heures du matin, nous passerons instantanément à trois heures du matin (en gros, on doit se lever une heure plus tôt 🙁 En général, tout le monde se sent ensuite fatigué et de mauvaise humeur pendant la semaine qui suit, car autant les téléphones et autres appareils électroniques se mettent à jour automatiquement, autant nos enfants et nous-mêmes avons parfois un peu plus de mal 😬

Voici mes astuces pour faciliter cette transition :

  • On prend son temps :

Pour certains bébés, spécialement les tout-petits, changer d’heure brutalement peut être trop demandé. Une transition douce à la nouvelle heure de coucher, avant le changement d’heure, peut rendre les choses plus faciles. L’idée est d’avancer tout le planning cette semaine. De cette façon, quand 19h deviendra 20h, votre enfant sera habitué à ce nouveau planning.

Ce peut être d’avancer 10 minutes tous les soirs pendant 6 jours ou encore 15 minutes tous les soirs pendant 4 jours, de façon à avoir avancé d’une heure avant le changement d’heure, vous suivez ? Vous pouvez ainsi par exemple dès ce soir commencer à coucher votre enfant 10-15 minutes plus tôt, et l’avancer tous les jours un peu plus, jusqu’à avoir avancé d’une heure complète à la fin de la semaine. Par exemple, si votre enfant se couche à 20h00, vous pouvez commencez à le coucher à 19h45, 19h30, 19h15 etc… Le jour du changement d’heure, il se couchera ainsi à 19h00 ancienne heure, et 20h00 nouvelle heure (on s’y perd!).
Si l’on travaille et que notre emploi du temps ne le permet pas, avancer l’heure du coucher vendredi soir et samedi soir est déjà super bien !

Le fait de passer progressivement à l’heure d’été atténuera ainsi la fatigue d’un changement plus brutal de l’heure du coucher. On reste dans tous les cas attentifs aux signes de fatigue du bébé et au temps d’éveil qui ne doit pas être trop long pour les tout-petits.

  • Du dodo, du dodo encore du dodo : objectif sieste ! 

L’objectif est que nos petits n’arrivent pas épuisés le week-end du 31 et que le changement d’heure les mette encore plus en difficulté. Si l’on avance l’heure du coucher, on avance également les siestes et les repas en même temps.

Et si notre bébé a du mal à faire la sieste le week-end du 30 mars, on pense aux solutions de secours de portage, poussette ou voiture samedi et dimanche !

  • Une chambre propice à l’endormissement :

Si la lumière risque de gêner votre bébé le soir (rappel : il sera en effet 20h à 19h), n’hésitez pas à atténuer cet effet en investissant dans de bons rideaux occultants ou pour les tout-petits dans une machine à bruits blancs, cela aide beaucoup, surtout quand on sera en plein été et à l’heure des apéros qui durent !

  • Des balades sous le soleil printanier :

Au cours des premiers jours, voire semaines parfois, votre enfant peut avoir du mal à mettre à jour son horloge biologique ou rythme circadien. Sortir au soleil pendant 20 à 30 minutes permettra à votre bébé d’intégrer qu’on est le matin et d’adapter tranquillement son rythme biologique au nouvel horaire. S’il fait froid, on peut ouvrir les volets et laisser juste entrer la lumière naturelle.

La bonne nouvelle avec tout ça, c’est que l’été sera bientôt là !