Tu te souviens PAPA quand tu dormais profondément ?

banniere-article-sommeil

Tu te souviens PAPA quand tu dormais profondément ?

Notre premier article !!!

Aujourd’hui nous allons inaugurer deux choses sur ce site. Un premier article (je viens de le dire) et les premiers conseils d’une experte.

Je commence donc par remercier Laure Malgouyres d’OBJECTIF DODO, première française certifiée Gentle Sleep Coach et en plus elle exerce à Toulouse. Elle a eu la gentillesse de nous partager quelques conseils pour adoucir vos nuits de papas… Chut ! ça commence :

  • En tant que papa, tu te lèveras 🙂

Je sais qu’il n’est pas toujours facile de trouver sa place en tant que papa, spécialement quand le bébé est allaité. Savez-vous qu’on préconise aujourd’hui aux jeunes mamans de rester le maximum en position allongée pendant les premières semaines du bébé, ce afin de récupérer leur forme en douceur ? Cela permet d’éviter une trop grande pression des organes sur le périnée (cf le travail du Docteur Bernadette de Gasquet).

Cela veut dire que vous les papas vous avez un énorme rôle à jouer la nuit, que ce soit ces premières semaines cruciales ou tous les mois qui suivent !

Vous occuper de la petite routine en donnant le bain et un petit massage, changer le bébé une fois qu’il a tété la nuit, donner le biberon si maman tire le lait, prendre en charge le rot, faire du peau à peau avec votre bébé si besoin pour le rendormir, le bercer, le porter en écharpe…

La journée aussi, préparer des repas équilibrés pour votre chérie, faire le ménage ou encore porter les courses (la maman devrait éviter de porter des charges trop lourdes)…. Tout sera également d’une grande aide et permettra à la maman allaitante ou non de tenir le coup plus facilement pour les nuits !

Les papas, on a besoin de vous !

 

  • Une solution de secours tu trouveras

J’ai souvent croisé dans la rue des papas avec poussette qui errent sans but à des heures inhabituelles 🙂 et ils ont raison ! Si votre enfant n’a pas dormi de la journée et qu’il risque d’arriver au coucher du soir encore plus énervé, n’hésitez pas à recourir à une solution de secours pour le faire dormir. Voiture, vélo, poussette, portage, tout est possible car bonne nouvelle : le sommeil « en mouvement » est maintenant reconnu comme étant aussi réparateur que le sommeil dans un lit normal !

Avec cette solution, on met toutes les chances de notre côté pour que notre enfant ne soit pas complètement exténué le soir. En effet, l’énervement, les pleurs, la résistance au moment du coucher et donc la production de cortisol (hormone du stress), tout ça va favoriser un endormissement difficile, des réveils nocturnes et un réveil très matinal. Tout ce qu’on veut éviter 🙁 !

 

  • Avant les 6 mois de ton bébé tu déculpabiliseras

Avant 6 mois, les pleurs de bébé ont toujours une raison, faim, froid, chaud, couche mouillée, mal au ventre ou tout simplement être dans les bras de ses parents car il n’y a rien de mieux 🙂En écoutant les conseils des uns et des autres, je me suis énormément inquiétée de créer de mauvaises habitudes pour ma petite qui s’endormait dans mes bras. 

Maintenant je sais que cela n’est pas grave et que c’est même très positif pour l’enfant ! Enormément de parent bercent, caressent, chantent, nourrissent leur bébé pour l’endormir. Ces « béquilles de sommeil » pourront être enlevées quand votre bébé sera capable de se rassurer par lui même, en général à partir de 6 mois seulement. Alors en attendant, on fait ce qui fonctionne le mieux, ce qui fait que toute la famille se rendort au plus vite ! 

 

  • Un planning régulier tu essaieras 

A partir de 6 mois, un planning régulier et prévisible sera toujours bénéfique à votre bébé. On essaie ainsi de donner un rythme à son enfant, au niveau biologique et hormonal, afin que cela soit plus facile pour lui de s’endormir au moment opportun.

Si votre bébé a des difficultés pour dormir, je vous recommande ainsi un réveil régulier le matin entre 6h et 7h30 maximum, quelle que soit la nuit passée, afin de ne pas décaler toute la journée et de conserver le rythme habituel des siestes quand il y en a. 

De la même façon, un coucher régulier entre 19h et 20h fonctionne très bien car il correspond souvent aux besoins d’un bébé. Cela exige de se consacrer à ça seulement en rentrant du travail : repas, bain, dodo, tout s’enchaine mais c’est aussi un temps de qualité que je consacre à ma fille tous les soirs. Mais bien sûr, si votre bébé s’endort à 21h, qu’il dort toute la nuit, qu’il peut dormir plus tard le matin, c’est parfait aussi !!!